Automobile à vapeur la Mancelle

Automobile à vapeur la Mancelle

Automobile à vapeur la Mancelle

Les premières automobiles
Partager
Matière et technique: 
Métal peint. Bois peint.Cuivre. Cuir. Toile enduite. Caoutchouc.
Origine et date: 
Le Mans (France), 1878
Artiste(s): 
1844
1917

Dimensions :

2,76 m
1,78 m
4,50 m

La Mancelle est non seulement la plus ancienne automobile du musée, mais aussi l'un des plus anciens véhicules à moteur de l'histoire de l'automobile française, après le célèbre fardier de Cugnot du 18e siècle et l'Obéissante, la première création d'Amédée Bollée père, de 1873.

C'est en quatre mois seulement qu'Amédée Bollée père, un fondeur de cloches installé au Mans, conçut et réalisa la Mancelle, afin de la présenter à l'Exposition universelle de Paris de 1878, où elle obtient une médaille d'argent. Elle fut ensuite présentée en Autriche en 1879 et en Allemagne en 1880.

Elle préfigure les automobiles « modernes », avec son moteur placé à l'avant, ses roues arrière motrices et sa suspension à roues avant indépendantes. Le choix d'une carrosserie conçue sur le modèle des victorias hippomobiles avait pour but de faciliter l'accès des passagers. Avec une vitesse d'environ 40 km/h, c'était aussi une voiture rapide. Elle fut construite en plusieurs exemplaires, ce qui fait aussi d'elle l’une des premières automobiles produites en série!

La Mancelle s'inscrit dans un ensemble de quatre automobiles de la famille Bollée, qui montre le passage de la propulsion à vapeur au moteur à combustion interne. En témoigne la diligence à vapeur du marquis de Broc, dernière automobile construite par Amédée Bollée père avant que ses fils, Amédée et Léon, ne prennent la relève, construisant tous deux des automobiles à essence. Le musée conserve ainsi un vis à vis dû à Amédée Bollée fils et un tricycle Léon Bollée, tous deux datés de 1896.

Don de Madame Amédée Bollée, Le Mans, 1927.