Berger ; hauts plateaux de la Kabylie

Berger ; hauts plateaux de la Kabylie

Berger ; hauts plateaux de la Kabylie

Nouvelles acquisitions
Partager
Origine et date: 
1861, Salon de 1861
Artiste(s): 
1820
1876

Dimensions :

1,04 m
0,70 m

Cette toile de Fromentin, qui figura avec éclat au Salon de 1861 (n°1186), fut acquise par l'impératrice Eugénie pour la somme de 5.000 francs. Le Berger fut placé dans le salon des officiers d’ordonnance à Saint-Cloud, comme l’atteste une aquarelle de Fortuné de Fournier datée 1863 et conservée à Compiègne. Il figura ensuite dans l’hôtel particulier de l’Impératrice, qui le prêta pour l'Exposition universelle de Londres en 1862, puis pour celle de Paris en 1867, et la suivit en exil en Angleterre. Cédé en 1927 lors des ventes après décès des biens de l’Impératrice (vente du 1er juillet 1927, n°45), le tableau était jusqu'ici connu par une répétition de format inférieur conservée au Philadelphia Museum of Art.
Les œuvres provenant de la collection personnelle du couple impérial réapparaissent rarement sur le marché de l’art. Celle-ci compte de surcroît parmi les réussites majeures de Fromentin, considéré comme le maître de l'orientalisme sous le Second Empire. Elle figure à ce titre parmi les achats les plus remarquables de l'Impératrice. En outre, La Tribu nomade en voyage ou Arabes en voyage (Sahara), première et seule autre œuvre de Fromentin possédée par le couple impérial, aujourd’hui non localisée, était accrochée à Compiègne sous le Second Empire.


Eugène Fromentin 61 (en bas à gauche)