Commode de style Louis XVI

Commode de style Louis XVI

Commode de style Louis XVI

Nouvelles acquisitions
Partager
Matière et technique: 
Acajou, bronze doré, huile sur toile, dessus de marbre blanc.
Origine et date: 
Second Empire
Artiste(s): 
1799
Paris
1871
Paris

Dimensions :

0,958 m
1,825 m
0.755 m

Cette commode est due à Fourdinois, qui fut l’un des plus grands ébénistes parisiens sous le Second Empire. Il s’illustra tout particulièrement dans les styles néo-Renaissance (armoire à deux corps achetée en 1855 à Paris pour le South Kensington Museum, aujourd’hui Victoria and Albert Museum à Londres) et Louis XVI. Le garde-meuble impérial et le couple impérial à titre personnel lui passèrent de nombreuses commandes, dont la psyché Louis XVI pour le cabinet de toilette de l’impératrice Eugénie à Saint-Cloud qui se trouve au musée du Second Empire à Compiègne.

 

Cette commode est une copie de deux célèbres commodes Louis XVI formant une paire et conservées au château de Fontainebleau. L’histoire de ces meubles d’exception est liée à celle du château de Compiègne : Benneman fut chargé en 1786 de modifier une commode à rinceaux de Stöckel achetée à Sauvage et d’en exécuter une seconde sur le même modèle pour la chambre de la Reine à Compiègne. A peine les meubles achevés, il fut finalement décidé de les transformer et de les envoyer de Compiègne à Fontainebleau, pour le salon des jeux de la Reine.

 

La commode réalisée par Fourdinois présente les mêmes caractéristiques. Les bronzes dorés comme le dessus de marbre sont de première qualité d’exécution. Des médaillons peints dans le goût de Challes et de Watteau remplacent ceux en biscuit de porcelaine qui ornent la face et les côtés de l’original. La bibliothèque Forney conserve dans le fonds de dessins de Fourdinois un dessin qui peut être rapproché de cette commode. Celle-ci fut peut-être commandée vers 1870 par un architecte pour de riches clients américains.


Estampillée Fourdinois dans l’angle supérieur droit (sous le marbre).

Don de Claude Sère en hommage à M. Jean-Pierre Samoyault et à Mme Colombe Samoyault-Verlet, 2009.