Dessin pour un carrosse

Dessin pour un carrosse

Dessin pour un carrosse

Le véhicule au fil du temps
Partager
Matière et technique: 
Encre de chine, sépia, lavis d'encre de chine et de sépia, aquarelle.
Origine et date: 
France ?, 1er quart du 18e siècle ?
Artiste(s): 

Dimensions :

40,5 cm
22,5 cm

Ce dessin représente l'élévation de profil à gauche d'une berline d'apparat. Sous le sujet figure une inscription à la plume: « Dessin du carrosse qui a servi à M. le Comte de Lue lors de son entrée à Vienne en Autriche ».

 

Les entrées solennelles étaient des cérémonies organisées en l'honneur des rois, reines et princes, des souverains étrangers, des ambassadeurs ou encore des parlements. Elles se multiplièrent dans toute l'Europe à la Renaissance, constituant un phénomène politique et culturel inscrit dans la durée, en déclin toutefois à partir du milieu du 17e siècle.

 

Si les entrées royales et princières constituaient la forme la plus achevée de ces rites politiques, à travers les entrées des ambassadeurs, représentants de leur souverain à l'étranger, les pouvoirs resserraient leurs liens et se célébraient mutuellement. Ces fastueuses apparitions mettaient en jeu des pratiques codifiées, telles que les cortèges, dans lesquelles les voitures les plus luxueuses, ce que dénote ici le terme de « carrosse », avaient un rôle central.

 

Cette œuvre s'inscrit dans un ensemble de dessins de voitures d'apparat du 17e et du 18e siècle conservé au musée, que complètent deux séries d'estampes du 17e siècle qui avaient pour fonction de conserver la mémoire d'entrées solennelles à travers la représentation des voitures d'apparat utilisées lors de ces événements.

 

Don de la Société des amis du musée de la Voiture et du Tourisme, 1954.