L’Impératrice Eugénie et le prince impérial dans le parc de Camden Place

L’Impératrice Eugénie et le prince impérial dans le parc de Camden Place

L’Impératrice Eugénie et le prince impérial dans le parc de Camden Place

Portraits du Second Empire
Partager
Matière et technique: 
Huile sur toile
Origine et date: 
Commandé en 1874
Artiste(s): 
1836
Nantes
1902
Bullion

Dimensions :

1,05 m
1,50 m

Ce tableau de James Tissot, sans doute commandé en 1874 par l'impératrice Eugénie, est plus qu'un portrait de celle-ci en compagnie de son fils : c'est aussi et surtout une émouvante évocation de leur exil en Angleterre après la chute du Second Empire en 1870 et de leur tragique destin.

La souveraine déchue est vêtue de noir, car elle porte le deuil de Napoléon III, décédé en janvier 1873 des suites d'une opération. Le prince impérial arbore également un brassard de deuil sur son uniforme de cadet de l'académie militaire de Woolwich. Après avoir étudié à Londres une année durant au King's College, il a en effet intégré à la rentrée de 1872 cette prestigieuse institution qui forme les officiers du génie et de l'artillerie britanniques. Eugénie s'appuie fermement sur le bras de son fils. Elle sait qu'elle peut compter sur lui. Ce geste se teinte d'une résonnance politique alors que le prince atteint en 1874 sa majorité politique et peut désormais prétendre à reconquérir le trône de son père.

La scène exhale toutefois une grande mélancolie. Le parc de Camden Place, la résidence de l'impératrice, est déjà coloré par l'automne et les feuilles mortes tapissent le sol. Sur la table de jardin, un bouquet de violettes évoque les jours heureux et la fidélité à la dynastie napoléonienne, car les violettes de Parme étaient associées à la mémoire de l'Aiglon.


"J.J. Tissot" (signature en bas à droite)
Achat dans le commerce de l'art londonien en 1934.