Projet d'arrière-train de carrosse

Projet d'arrière-train de carrosse

Projet d'arrière-train de carrosse

Partager
Matière et technique: 
Dessin à la plume, à l'encre brune, lavis gris, esquisse à la pierre noire, sur papier italien
Origine et date: 
Ecole italienne, fin du XVIIe siècle
Artiste(s): 

Dimensions :

38,2 cm
27,3 cm

Ce projet d'arrière-train de carrosse, probablement d'origine italienne, pourrait représenter une voiture destinée au roi Louis XIV ou à l'un de ses ambassadeurs en Italie. L'allégorie se réfère vraisemblablement à la révocation de l'édit de Nantes (1685), dont on connaît d'autres représentations allégoriques présentant des éléments analogues, comme la figure de l'hérésie et du livre rejeté. Il complète un ensemble iconographique également caractérisé par l'utilisation de figures sculptées à échelle humaine : un dessin de carrosse princier du début du XVIIIe siècle, de moindre qualité, et des estampes du XVIIe siècle, issues de deux suites gravées représentant des voitures conçues par Ciro Ferri pour les entrées solennelles du cardinal Rinaldo d'Este et de l'ambassadeur anglais Lord Palmer, comte de Castelmaine. Autant de témoignages de l'importance de la sculpture dans le décor des voitures d'apparat du XVIIe siècle, qui tendra au siècle suivant à diminuer au profit du décor peint.


Inscription à la plume et à l'encre brune, en haut au milieu : Maiesté/ terrassant L'eresie auesque Prudence et Valeur/ rend sa Gloire Eternelle ; en bas au milieu : M. fran°. Maluille fran° ; en bas à droite : Una carrozza del Re di francia ; plusieurs lettres identifiant les figures incorporées dans le décor : G, M, E, V, L, P